Selle vélo pour home-trainer

Il faut choisir une bonne selle de vélo pour faire du home-trainer, car on souvent en position assise.
La position sur la selle d'un home-trainer peut occasionner des douleurs et des engourdissements.

Il faut choisir une bonne selle de vélo pour faire du home-trainer, car on souvent en position assise.

Quand on fait régulièrement du home-trainer connecté ou pas avec son vélo de course. Les réglages de position sont les plus proches de la réalité. Mais cela permettra aussi de tester le confort de votre selle de vélo en position assise. En effet le travail sur home-trainer ne permet pas d'avoir une bonne position en danseuse, car le vélo ne bouge pas. On est donc souvent assis sur la selle pour effectuer son entrainement que ce soit pour améliorer sa cadence de pédalage soit pour perdre de la force et de la puissance en tirant des gros braquets.

Faire du home-trainer est un bon moyen pour s'entretenir ou progresser pendant l'hiver.

Quand on s'entraine régulièrement sur home-trainer, on est dans un environnement sécurisé et contrôlé ce qui permet de faire du spécifique. Certains entrainements sont difficiles à faire sur la route, comme 3 min au seuil avec une pause de 2min, etc... Les séances de home-trainer sont multiples et permettent de tourner les jambes pour faire de la récupération ou encore pour du foncier. Avant d'investir dans un home-trainer, il savoir que l'on sera assis plus souvent que sur une sortie sur route. Il faut donc avoir un bon cuissard et une bonne selle de vélo bien réglée pour ne pas avoir de douleurs ni de frottements lors de votre préparation hivernale.

Pour faire du home-trainer, il faut investir dans un bon cuissard et une bonne selle de vélo.

Suite à deux graves chutes en 2017 qui ne m'autorisent plus les sorties sur route, je roule sur un home-trainer connecté BKOOL. Je roule environ 25 à 60min par jour sur différents parcours plus ou moins vallonnés en vidéo. Après tout ce temps à pédaler dans ma cave, je me suis aperçu que l'on passe plus de temps assis sur home-trainer que sur route. De plus la position en danseuse n'est pas naturelle, car mon vélo de course est fixe et on ne peut pas faire bouger son vélo pour avoir encore plus de rendement et de puissance. J'utilisais depuis 7 ans une selle de vélo en carbone qui me permettait de gagner du poids sur mon vélo et j'ai récemment changé ma selle pour un modèle sur mesure Pierre MAURET.
Désormais, j'ai encore plus de confort, car mon bassin à été moulé puis scanné en 3D pour être ensuite imprimé en 3D. Le résultat est bluffant, car je n'ai jamais été aussi bien sur mon home-trainer surtout avec des cadences de pédalage élevées (plus de 100 tours/minute). La puissance est également en progression, car j'ai de meilleurs appuis pour enrouler de gros braquets.

Le confort sur home-trainer est primordial, car faire du vélo sur place est déjà une contrainte.

Ma pratique continuera probablement d'évoluer avec cette nouvelle selle. Mais dès les premiers coups de pédale, je peux dire que ça fait une grosse différence en terme de confort. Car le home-trainer permet de se vider la tête, faire de l'entrainement spécifique ou tout simplement remplacer une sortie quand il pleut. Il y a plein de bonnes raisons d'en faire même si ce n'est pas une fin en soi et que cela ne remplace pas une sortie sur route. Désormais, je ne pourrais plus m'en passer, car je suis devenu un adapte du pédalage en souplesse à haute fréquence pour passer les bosses en injection. C'est top de voir qu'en pédalant rond et en haute vélocité on peut rouler à 40kmh sans avoir l'impression de souffrir.

Attention toutefois aux conditions dans lesquelles on pratique le home-trainer, car il faut prévoir :

  • L'achat et l'installation d'un bon ventilateur pour vous refroidir un peu.
  • Une serviette pour essuyer la transpiration
  • Une bouteille d'eau, car il faut boire plus qu'en sortie en extérieur. Environ 1 litre/heure et boire également après.
  • Installer une petite serviette éponge sur le cintre.
  • Attention la sueur est tès corrosive et peut alétérer votre matos. Il faudra laver régulièrement votre vélo si vous faite du home-trainer.

Le home-trainer est donc une bonne solution de repli quand la météo n'est pas bonne ou si vous n'avez pas le temps de vous entrainer.

Comme on ne remplace jamais vraiment une sortie d’endurance sur route avec une séance de home trainer, la seule solution pour qu'elle soit efficace c'est de programmer des exercices spécifiques. Attention rouler trop longtemps sur home trainer n’assure pas une bonne ventilation et occasionne une forte sudation juqu'à retrouver une flaque de sueur sius son vélo. On peut rapidement se retrouvez en déficit hydrique et de minéraux.

Une position fixe sur la selle peut aussi occasionner des blessures à l’entrejambe. C'est pour cela que je vous conseille une selle de vélo sur mesure si vous faites régulièrement du home-trainer. Il faut bien s’hydrater avec une boisson isotonique et énergétique pendant et après une séance de 40 minutes à une heure maximum.

Eviter de vous imposer des entraînements trop difficiles sur home-trainer.

Beaucoup de cyclistes s’imposent des entraînements trop durs pendant l’hiver avec des intensités élevées sans penser à l’entraînement foncier. Attention également à votre vélo, car des efforts violents en sprint font subir au cadre des contraintes qui n’existent pas sur la route. La sueur pourra aussi être corrosive pour certaines partie de votre matos. Comme la roue avant qui récupère beaucoup de sueur quand vous êtes en danseuse.

Choisir correctement le home-trainer idéal.

Les home-trainer avec la roue arrière qui est fixée ne reproduisent pas fidèlement les mouvements du vélo sur la route. Les jambes travaillent avec des contraintes uniquement sur le plan longitudinal. En vdanseuse, c’est pire, car le bassin ne travaille pas avec les oscillations du vélo qui est fixe. le home-trainer le plus naturel c'est les rouleaux qui sont le meilleur moyen de reproduire fidèlement l’équilibre et les mouvements de pédalage sur un vélo.

Faire du home trainer pour perdre du poids.

Il faut donc entre 10 et 20 séances de home trainer de 35min pour perdre 1 kilo. Il faut donc le pratiquer comme un moyen de s’entretenir plutôt que de vouloir augmenter ses performances. La bonne mesure se situe autour de deux séances par semaine en hiver, d’une quarantaine de minutes à une heure grand maximum. Pour les accros du vélo, on pourra en faire tous les jours, mais en restant sous la barre des 30 minutes tout en réalisant des parcours faciles qui permettent de faire des exercices pour travailler le coup de pédales avec quelques sprints pour faire monter le coeur et les watts.

En conclusion, n'oubliez pas de faire du home-trainer en étant assis sur une bonne selle de vélo qui soit adapté à votre morphologie, sous peine d'avoir des échauffements au bout de quelques minutes.

Haut de page